Liège : un matériau écologique pour une isolation 100 % naturelle

Parmi les matériaux écologiques, biosourcés et performants, le liège est incontournable. On peut ainsi le retrouver partout dans l'habitat : revêtement de sol, décoration murale ou mobilier. Pourtant, c’est à l’abri des regards, dans le domaine de l’isolation thermique et acoustique, qu’il apporte le meilleur de ses propriétés.

rénovation appartement peinture écologique
rénovation appartement peinture écologique

Vous envisagez d’améliorer l’isolation de votre maison ou de votre appartement ? Pour vous accompagner dans ce projet, nous vous proposons de découvrir les solutions d’isolation avec des matériaux biosourcés. Découvrez comment isoler votre maison grâce au liège.

Est-ce que le liège est un bon isolant thermique et phonique ?

Le liège est un isolant thermique performant. Son pouvoir isolant, lié à sa conductivité thermique (0,040 W/m.K), est comparable à celui du chanvre. Il est particulièrement conseillé en isolation phonique, car c’est un excellent isolant acoustique.

Dalles murales en liège

Avantages et limites de l'isolation au liège

Le liège présente de nombreuses qualités en tant qu’isolant naturel. Comme dit précédemment, il a de bonnes performances thermiques et il est préconisé pour l’isolation acoustique. De plus, il offre un déphasage thermique très favorable au confort d’été. Sa résistance à l’humidité, aux insectes et aux rongeurs, est également l’un de ses points forts. Certains panneaux en liège expansé bénéficient même d’une certification Acermi.

D’un point de vue écologique, il s’agit d’un matériau biosourcé, renouvelable et entièrement biodégradable. Il est, en effet, issu du chêne-liège, dont seule l’écorce est prélevée, sans dommage pour l’arbre lui-même, et tous les 8 à 10 ans. En outre, l’agglomération des panneaux ne nécessite pas d’additifs chimiques.

Pour finir, on pourrait ajouter qu’il n’est pas sujet au tassement et que sa durée de vie dépasse largement les 50 ans.

Le liège serait-il la solution idéale ? Pas tout à fait, car il demeure un matériau plutôt haut de gamme dont le prix reste conséquent. La production du liège continue d’être limitée et la majorité du liège utilisé en France doit être importé depuis le Portugal. La filière locale, dans les Landes, n’étant pas assez développée à ce jour pour couvrir la demande.

En ce qui concerne le comportement au feu, tout dépend du format. Ainsi, il fait partie de l’Euroclasse E pour la résistance au feu, mais certaines plaques de liège sont considérées ignifuges.

Pictogramme Ampoule

Le saviez-vous ?

Le liège est imputrescible. On le recommande donc pour isoler toutes les zones exposées à l’humidité (toit, sous-sol, salle de bain).

Quelles épaisseurs de liège sont conseillées pour isoler un logement ?

Si vous souhaitez bénéficier des aides à la rénovation énergétique, comme MaPrimeRénov’, il faudra évidemment que les travaux envisagés permettent d’atteindre des seuils minimum de performance énergétique. 

Les épaisseurs préconisées ci-dessous sont bien entendu indicatives. Le type de produit, sa densité en particulier, ou encore les matériaux qui lui seront associés peuvent en effet faire varier les niveaux d’épaisseur nécessaires.

Segment à isoler

Seuil de performance à atteindre

Épaisseur minimum

Murs en façade ou en pignon

R ≥ 3,7 m².K/W

15 cm

Rampants de toitures, Plafonds de combles

R ≥ 6 m².K/W

24 cm

Planchers de combles perdus

R ≥ 7 m².K/W

28 cm

Planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert

R ≥ 3 m².K/W

12 cm

Toitures-terrasses

R ≥ 4,5 m².K/W

16 cm

Quelles solutions d’isolation avec du liège ?

Isolation thermique par l’extérieur

Isolation des murs

L’isolation thermique des murs par l’extérieur est réalisée à l’aide de panneaux de liège expansé. Ceux-ci sont fixés aux cloisons au moyen de vis, de chevilles ou d’une colle à mortier. Quelques produits à base de liège peuvent être peints directement, mais la plupart du temps le liège servira de support à un enduit à la chaux, qui sera ensuite recouvert d’un treillis puis d’un revêtement de finition.

1) Isolation toiture

Toiture en pente

Pour une toiture en pente, les panneaux en liège expansé sont adaptés à la mise en œuvre d’une isolation par l’extérieur, grâce à la technique du sarking. Celle-ci permet de préserver l’esthétisme de la charpente en bois dans les combles ainsi que l’espace disponible.

Toiture plate

Pour l’isolation d’une toiture plate, les plaques de liège naturel sont presque toujours associées à du béton léger et à de l’EPDM. En fonction de l’usage de la toiture et du revêtement final, les sous-couches diffèrent, mais il faudra systématiquement installer un pare-vapeur avant de couler le béton et de poser les panneaux.

rénovation toiture écologique

2) Comment placer du liège pour isoler un soubassement enterré ?

Le liège est particulièrement adapté à l’isolation d’un soubassement enterré, car il est résistant et imputrescible. Comme pour les autres murs extérieurs, les panneaux de liège expansé sont fixés directement au mur. Ils sont ensuite recouverts d’un film d’étanchéité pour la partie sous terre ou d’un enduit pour la zone située au-dessus du niveau du sol.

Isolation thermique par l’intérieur

1) Isolation des murs

L’isolation des murs intérieurs avec du liège suscite l’intérêt en raison des attributs de cette matière. Non sujet au tassement, il résistera en effet bien mieux au temps que les laines minérales. 

De plus, il est également préconisé dans l’isolation des parois doubles, avec lame d’air, parfois cause de problèmes d’humidité, en vertu de ses propriétés hygrométriques

2) Comment isoler le sol avec du liège ?

Isolation sous plancher : granulats ou liège expansé

L’isolation sous plancher peut être effectuée avec du liège en vrac, comme avec des panneaux de liège expansé. Des panneaux avec des lambourdes permettent de fixer directement le plancher au-dessus de l’isolant. Dans le cas d’un système avec sol radiant, la sous-couche isolante en liège est posée sous les tuyaux de chauffage et la chape flottante.

Réalisation d’un béton léger avec du liège en vrac

Il est également possible d’opter pour une dalle chaux/liège. Son pouvoir isolant sera moindre et une épaisseur plus importante sera nécessaire, mais les transferts d’humidité seront préservés. Pour un sac de chaux NHL3.5 ou 5 (35 kg), il faut prévoir 60 litres de granulats de liège et 30 litres de sable à maçonner 0/3 mm.

Revêtement en béton ciré
Pose sur carrelage existant

Le liège en rouleau peut aussi servir à isoler le sol du rayonnement froid d’un revêtement existant comme le carrelage. L’épaisseur nécessaire variera alors beaucoup selon que l’on souhaite poser un parquet flottant, un parquet massif ou du linoléum en tant que revêtement de sol final.

3) Isolation acoustique du plafond

Pour l’isolation phonique d’un plafond, le liège est une solution idéale. Les plaques de liège sont alors simplement collées si la pose d’un faux plafond est prévue, à l’aide d’une colle pour placoplâtre par exemple. Dans le cas contraire, une fixation mécanique supplémentaire s’impose.

Matériaux biosourcés : en savoir plus