Le carrelage écologique : un revêtement de sol durable et sain

Si vous avez un projet de construction ou de rénovation en tête, vous avez très certainement pensé au carrelage pour vos sols, la crédence d’une cuisine ou encore les murs d’une salle de bains. Cependant, savez-vous qu’il existe une version écologique de ce matériau si familier ?

Devis pour poser un carrelage au m²
Devis pour poser un carrelage au m²

En effet, de nombreuses variétés de carrelage écologique sont disponibles aujourd’hui. Quel que soit l’usage, vous êtes assuré de trouver celui qui vous conviendra et bien entendu, en cas d’hésitation, un professionnel pourra habilement vous conseiller.

Le carrelage : revêtement de sol écologique par excellence ?

Le carrelage semble cocher les principales cases des matériaux écologiques, puisqu’il est durable, fréquemment recyclable et peu émetteur de COV (Composés Organiques Volatils) en lui-même. En outre, la plupart de ses composants sont naturels, car ils sont souvent faits à base d’argile (céramique, carreaux de faïence, terre cuite, grès cérame) ou de pierre naturelle.

Cependant, son empreinte écologique est quelque peu assombrie par la quantité d’eau et la consommation énergétique nécessaires à sa phase de production. De plus, il peut avoir fait l’objet d’un long transport et la colle et les joints indispensables à sa pose peuvent avoir une répercussion négative sur la qualité de l’air intérieur.

Enfin, il y a aussi la question des conséquences sur l’environnement liée à l’exploitation des carrières pour obtenir les matières premières qui le constituent.

Qu’est-ce que le carrelage écologique ?

Le carrelage écologique est avant tout un matériau issu d’un processus de fabrication pensé pour être le plus respectueux de l’environnement possible. En amont, les sites des carrières sont sélectionnés selon des critères stricts, afin de réduire leur impact sur la biodiversité. Ensuite, on exclut les substances les plus toxiques de la composition du carrelage (plomb, cadmium, antimoine, etc.). Enfin, tout au long de la production, les eaux usées ou les restes de carrelage sont récupérés autant que possible.

Le carrelage écologique sous toutes ses formes

Comme vous l’aurez compris, la première façon de confectionner du carrelage écologique consiste avant tout à optimiser sa fabrication : extraction plus propre, système de cuisson moins énergivore, un maximum de recyclage à chaque phase de production.

Voici quatre grands types de carrelages écologiques que l’on peut distinguer aujourd’hui :

1
 

Le carrelage recyclé

Le carrelage recyclé est bien entendu obtenu à partir d’anciens carrelages. En conformité avec les préconisations pour une économie plus circulaire, l’industrie du carrelage s’est organisée. Elle a ainsi mis en place des filières de récupération des déchets de chantier afin de fabriquer de nouveaux produits. 

De nos jours, il existe toutes sortes de carrelages recyclés (imitation bois, pierre, effet béton ciré, sous forme de dalles, etc.) avec des propriétés variées (antidérapantes par exemple). Seule la partie émaillée n’est souvent pas issue du recyclage.

2
 

Le carrelage composite

Le carrelage composite (carbonate de calcium et résines), parfois appelé carrelage minéral composite (CMC), est aussi dans certains cas partiellement synthétique, ce qui lui confère des propriétés isolantes d’un point de vue thermique et acoustique. Son petit plus consiste dans l’existence d’une face adhésive qui permet de le poser plus facilement, bord à bord, sans joints et sans colle.

3
 

Le verre recyclé

Le verre recyclé sert essentiellement à réaliser des carrelages de type mosaïque pour les piscines, les salles de bains ou les cuisines. Il est préconisé pour les lieux humides et pour les applications murales.

4
 

Le carrelage organique 100 % biodégradable

Innovation plus récente, le carrelage organique est le résultat de recherches menées par les fabricants de carrelage et l’institut Fraunhofer en Allemagne. 

Grâce à un mélange d’huile de lin, de fibres naturelles et de microalgues brunes, on obtient un carrelage léger, résistant, mais aussi 100 % biodégradable. De plus, il s’adapte à toutes les pièces de la maison et existe dans des coloris et des formes variées. De plus, il est même possible d’incorporer des pigments fluorescents à sa composition pour créer des jeux de lumière.

carrelage salle de bain

Quelques critères pour faire votre choix parmi les marques

1) L’Écolabel européen : l’assurance d’un produit responsable

S’il vous faut retenir un seul critère, sachez que ce doit être celui de l’Écolabel européen

Il vous garantit qu’un organisme indépendant et des laboratoires accrédités ont vérifié : 

  • la provenance de matières premières obtenues dans le respect de l’environnement ; 
  • le recyclage d’au moins 90 % de l’eau utilisée tout au long du cycle de production ; 
  • l’absence de substances dangereuses pour la santé ou la nature dans les produits finaux ; 
  • le recyclage de 70 % des déchets de fabrication au minimum ; 
  • la limitation des rejets de certains polluants dans l’atmosphère, tels que l’oxyde d’azote ou le dioxyde de soufre.
carrelage salle de bain

2) La certification ISO 14001

Certains carrelages écologiques affichent également la certification ISO 14001. Cela signifie que le fabricant est impliqué dans une démarche écologique globale pour l’ensemble de ses activités (production, transport, recherche et développement).

carrelage cuisine

3) Classification UPEC

Comme pour tout carrelage, il est aussi intéressant de faire attention à la classification UPEC du matériau :

  • U pour Usure à la marche ; 
  • P pour Poinçonnement ; 
  • E pour le comportement à l’Eau ; 
  • C pour la résistance aux agents Chimiques.
carrelage salle de bain

Au moment du choix, c’est la mention qui vous renseignera sur l’adéquation d’un type de carrelage à vos besoins

Parmi les éléments à prendre en compte, pensez notamment aux conditions d’usage de l'emplacement de destination : est-ce un lieu de passage fréquent ? Avec des possibilités de chutes d’objets ? 

Songez aussi aux substances auxquelles le carrelage sera exposé : la pièce est-elle humide ou affectée à des activités impliquant l’usage de produits chimiques agressifs ?

Du carrelage écologique pour les pièces humides

1) Crédence ou plan de travail dans une cuisine

Le carrelage écologique est un revêtement de sol parfaitement adapté aux pièces telles que la cuisine. Cependant, veillez bien à choisir un matériau qui ne soit pas poreux et n’absorbe pas l’eau, ceux à base de grès cérame par exemple. 

Dans cet endroit de l’habitat, qui doit être nettoyé souvent, le carrelage constitue une excellente alternative écologique, car il nécessitera moins d’entretien que le bois.

Influence de la taille des carreaux sur le prix du carrelage et de sa pose

2) Carrelage pour salle de bains : du sol de la douche aux murs

Dans la salle de bains également, le carrelage écologique trouve toute sa place en raison de sa résistance aux chocs et à l’humidité. Pensez néanmoins à opter pour du carrelage antidérapant, si vous l’avez sélectionné comme revêtement de sol.

Quels types de colle et de joints choisir ?

Certains carrelages écologiques se passent de colle et de joints (carreaux adhésifs et pose bord à bord). Cependant, vous aurez assurément besoin de choisir une colle à carrelage ou de confectionner des joints pour la plupart des carrelages disponibles sur le marché.

Nous vous conseillons de préférer une colle écologique à base de matières premières minérales ou végétales, comme la caséine ou le quartz. Il existe également des produits pour des joints de carrelage dont la formulation est parfaitement respectueuse de l’environnement et de votre santé.

picto as ampoule
Flash Astuces

En cas de ragréage, pensez aussi aux mortiers et aux enduits écologiques. Il en existe toute une gamme à base de chaux, d’argile ou encore avec des additifs comme le liège expansé. Cette dernière solution est idéale pour une meilleure isolation thermique et phonique.

Le carrelage écologique nécessite-t-il un entretien particulier ?

Le carrelage écologique est réputé pour sa facilité d’entretien. En effet, même s’il faut éviter les matières abrasives pour le nettoyer, il craint peu les substances acides ou les produits ménagers classiques. Nous vous conseillons néanmoins de privilégier des produits d'entretien écologiques, car ils seront surtout plus respectueux de votre santé.

Quel prix pour un carrelage écologique ?

Le prix du carrelage écologique varie entre 30 € et 100 € du mètre carré, hors pose et selon la composition, la taille, la couleur ou encore la forme des carreaux. Comparé au carrelage classique, on constate un surcoût essentiellement pour les produits d’entrée de gamme. De plus, le coût de la main-d’œuvre sera équivalent, car pour poser du carrelage écologique au sol ou sur les murs, les techniques d'application sont sensiblement les mêmes.

Matériaux de construction écologiques : en savoir plus