Quels matériaux écologiques pour votre maison ?

Choisir des matériaux écologiques pour un projet de construction ou de rénovation peut vite se révéler plus complexe qu’il n’y paraît. C’est pourquoi il est vivement conseillé d’y aller par étapes et de faire le point sur les solutions disponibles pour chaque partie de l’habitat dans un premier temps. 

Par la suite, un professionnel pourra éventuellement vous aiguiller sur les associations de matériaux les plus souhaitables.

appartement écologique
appartement écologique

Nous vous proposons ici de découvrir les matériaux écologiques les plus fréquents dans le domaine de la construction, de l’isolation et pour les revêtements des murs et des sols.

Matériaux écologiques : durables et renouvelables

Avant toute chose, il est nécessaire de préciser ce qui définit un matériau écologique.

Voici les critères principaux auxquels doit correspondre un matériau écologique :

  • Il est issu de ressources renouvelables.
  • Sa production a eu un impact limité sur l’environnement.
  • Il n’a pas nécessité de longs transports (filières locales).
  • Il doit être durable.
  • C’est un matériau sain qui n’émet pas de substances toxiques.

Il est recyclable.

Pictogramme Ampoule

Le saviez-vous ?

Les matériaux biosourcés ou naturels ne sont pas forcément écologiques. En effet, un matériau dont la production ou le transport a généré d’importantes émissions de gaz à effet de serre ne sera pas considéré comme respectueux de l’environnement.

L’éco-construction et ses matériaux phares

1. Bois

Le bois est un matériau écologique par excellence. Au-delà de son empreinte carbone prometteuse, ils présentent bien d’autres qualités à l’origine de la popularité grandissante des maisons en bois. Bien plus isolant que le béton, il est aussi plus léger et rapide à mettre en œuvre. De plus, en éco-construction, il peut être associé à de nombreux autres matériaux.

1.1 Parpaing en bois

Le parpaing en bois est l’une des nombreuses innovations qui ont vu le jour ces dernières années. Similaire au parpaing en béton, il plaît particulièrement aux amateurs dautoconstruction. Il est nettement plus isolant et léger, sa mise en œuvre à l’aide de vis et de clous est donc bien plus aisée. Son prix, environ 140 € pour un mètre carré de mur, est amplement compensé par ses multiples qualités et la rapidité pour le mettre en place.

1.2 Quels sont les traitements les plus naturels pour le bois ?

Le bois a besoin d’être entretenu régulièrement pour résister dans le temps. Bien que traité au préalable, il reste en effet un matériau vivant qui réagit aux variations de température et à l’humidité. Dans cet objectif, sel de Bore, huile de lin et huile dure sont les traitements naturels les plus conseillés.

portes d’intérieur opaques bois

2. Paille

La paille est un matériau aussi écologique qu’ancien. Son petit plus ? Elle est avant tout issue de filières locales et c’est un bon isolant. Le Réseau français de la construction paille promeut son utilisation en construction.

3. Béton de chanvre

Le chanvre est lui aussi abondamment disponible en France, premier pays producteur de cette plante dans le monde. Sa culture présente bien des avantages : faible consommation en eau, pousse rapide et résistance aux maladies et aux insectes.

En construction, il est souvent combiné à la chaux et sous sa forme béton, il devient un matériau léger aux performances thermiques et acoustiques élevées. L’association Construire en chanvre coordonne les informations pour promouvoir les bonnes pratiques pour sa mise en œuvre.  

4. L’acier recyclé

L’acier n’est pas le premier matériau auquel on pense lorsqu’il s’agit d’écologie. Pourtant sa robustesse et la possibilité de le recycler à l’infini en font une option intéressante pour construire une maison écologique.

Extension moderne en acier et verre

5. Béton cellulaire

L’histoire du béton cellulaire, ou thermopierre remonte jusqu’au XIXe siècle. Très répandue en Europe du Nord et en Asie, il est bien plus léger qu'un béton classique, car il est composé à 80 % d’air. Non polluant et facile à poser, son prix au mètre carré (environ 100 €) est largement compensé par ses propriétés isolantes.

La brique

La brique se décline de bien des façons en construction écologique.

Voici quatre de ses variantes principales :

1
 

Brique en terre cuite

À base de terres argileuses, les briques de terre cuite creuses sont les plus adaptées à la construction. Pour environ 25 € du mètre carré et associées à une couche isolante, elles offrent un confort thermique supérieur aux parpaings classiques.

2
 

Brique monomur

Plus aérée que sa consœur en terre cuite, la brique monomur a de bien meilleures propriétés isolantes. Elle peut paraître moins économique, en raison de son prix d’environ 64 € au mètre carré, mais son efficacité thermique en fait tout de même un matériau attractif.

3
 

Brique silico-calcaire

Mélange de sable, de chaux et d’eau, la brique silico-calcaire est 100 % naturelle et se recycle parfaitement bien. Au palmarès de ses qualités, on trouve sa résistance au feu et ses performances acoustiques et thermiques. Elle est essentiellement produite en Allemagne ou en Belgique et revient à 60 € le mètre carré.

4
 

Brique de terre compressée

Parfois dénommée BTC, la brique de terre compressée est fabriquée à partir de terre crue. On l'obtient en comprimant un mélange de terre humide dans un moule. Un liant comme de la chaux peut être ajouté pour plus de stabilité. Le prix d’une brique varie de 1 € à 3 €.

appartement bois et brique

Des isolants naturels et sains

Les isolants naturels sont nombreux et leurs performances en ce qui concerne l’isolation thermique n’ont parfois rien à envier aux laines minérales.

Voici une présentation des principaux d’entre eux :

1
 

Laine de chanvre

Le chanvre est le nouveau matériau tendance de l’isolation écologique. Léger, résistant, performant et facile à poser, seul son prix plus élevé le dessert vis-à-vis des laines minérales, bien qu’il apporte un meilleur confort d’été que celles-ci.

2
 

Ouate de cellulose

Dans la lignée des isolants écologiques, l’ouate de cellulose, obtenue à 85 % à partir de journaux recyclés, a la réputation d’offrir le meilleur rapport qualité/prix. Au fur et à mesure que sa filière de production se développe, elle vient de plus en plus concurrencer la laine de verre, car ses performances sont supérieures.

3
 

Laine de bois

Le petit plus de la laine de bois par rapport aux autres isolants naturels, c’est le confort d’été. En effet, elle préserve mieux de la chaleur.

4
 

Liège

Le liège a deux grands avantages en isolation : il est imputrescible, donc adapté aux milieux humides comme certaines caves, et il est excellent pour l’isolation phonique.

Cependant, il reste un produit haut de gamme au prix élevé.

5
 

Laine de mouton

Le pouvoir isolant, le comportement au feu et le prix de la laine de mouton sont très intéressants, mais son principal inconvénient vient du fait qu’elle est la cible favorite des mites. Il faut donc la traiter contre ces insectes.

6
 

Laine de coton

La laine de coton est une alternative écologique qui présente un grand intérêt, car très isolante et non toxique. Son prix, 20 € le mètre carré, reste néanmoins plus élevé que celui de la laine de chanvre ou de la laine de bois.

7
 

Lin

Souvent associé au chanvre, le lin est aussi produit en grande quantité en France. Son principal avantage : il peut absorber jusqu’à 10 fois son poids en eau sans se dégrader.

8
 

Feutre

Souvent fabriqué à partir de fibres de jute, c’est un excellent absorbant acoustique. Il est donc particulièrement adapté pour l’isolation phonique des sols et des cloisons.

appartement écologique

Des revêtements muraux respectueux de l’environnement

1. Lambris

Le lambris est un revêtement mural écologique parfait pour les amateurs de bois. Pour vous assurer qu’il est bien respectueux de l’environnement, pensez à vérifier qu’il est issu d’une forêt gérée de façon durable (label PEFC par exemple).

2. Papier peint recyclé

Un papier peint écologique intègre un fort pourcentage de papier recyclé dans sa composition et dispose du label Imprim’Vert pour l’impression. Certains fabricants mettent ces éléments en avant, mais lorsque ce n’est pas précisé, pensez à le demander.

3. Fibres naturelles

Parmi les solutions écologiques de revêtements muraux, vous retrouverez également les fibres naturelles. Elles peuvent être incorporées à des enduits ou tressées puis collées sur du papier (paille japonaise).

Comment préparer une colle à papier peint écologique ?

peinture murale moderne bandes
  1. Mélangez 400 g de farine tamisée de blé ou de riz avec un litre d’eau froide
  2. Faites cuire ce mélange dans deux litres d’eau bouillante et remuez jusqu’à épaississement de la pâte.
  3. Retirez du feu et laissez refroidir

Zoom sur les peintures

1. Peinture murale

Pour la peinture murale, nous vous conseillons de privilégier les peintures écologiques. Dépolluantes, minérales ou biosourcées, elles sont identifiables grâce à des labels, comme celui d’Écocert.

2. Lasures et vernis

Pour les lasures et les vernis, la cire d’abeille est préconisée pour protéger le bois de façon écologique. À l’extérieur, l’huile de soja, le goudron végétal et les produits à base d’agrumes sont les plus conseillés.

 peinture écologique

Revêtements de sols écologiques

1. Parquet en bambou

Pour le sol, les parquets en bambou présentent un bilan écologique intéressant. Ils sont en effet très résistants et ils se dilatent et se rétrécissent deux fois moins que les parquets en chêne. Leur impact sur les écosystèmes est inférieur, car la pousse du bambou est bien plus rapide que celle d’autres espèces d’arbres.

2. Linoléum

Les composants principaux du véritable linoléum sont l’huile de lin, le liège, le bois et des pigments. Il est donc parfaitement écologique. De plus, sa résistance et sa facilité d’entretien en font un revêtement de sol durable.

Linoléum cuisine

3. Liège

Le liège mural, c’est la solution pour une isolation acoustique 100% naturelle de vos sols. Sous forme de dalles, de plaques ou de rouleaux, il convient à toutes les pièces de la maison.

4. Moquette écologique

Si vous optez pour de la moquette pour votre revêtement de sol, sachez qu’il existe un label de l’association des moquettes écologiques (GUT) pour identifier les produits les plus respectueux de l’environnement.

5. Fibres végétales

Pour vos sols, vous pourriez enfin opter pour des matériaux écologiques en fibres végétales comme le sisal, le jonc de mer ou le coco. Chacun sera plus adapté à une pièce spécifique : le sisal pour la chambre, le jonc de mer pour la salle de bains ou encore le coco pour le salon.

Matériaux de construction écologiques : découvrez également