10 solutions écologiques pour vos revêtements de sol extérieur

Vous envisagez de faire des travaux de revêtements de sol extérieur, avez-vous pensé à l’aspect écologique ? 

Rénovation terrase
Rénovation terrase

Environnement & Travaux

Vous souhaitez rénover ou construire votre bien de façon responsable ?

Démarrer mon projet écologique

Environnement & Travaux

Vous souhaitez rénover ou construire votre bien de façon responsable ?

Démarrer mon projet écologique

Si vous avez déjà opté pour des matériaux écologiques pour la construction ou la rénovation de votre habitat, vous souhaitez sans doute poursuivre votre projet dans le respect de l’environnement également.

Sachez qu’il existe de multiples possibilités de revêtements de sol extérieur naturels, adaptées à tous types de terrains, d’orientations ou d’usages, quel que soit votre budget.

Nous vous proposons d’en découvrir une dizaine.

Quels critères pour choisir son revêtement de sol extérieur ?

Bien des éléments rentrent en ligne de compte lorsqu'il s'agit de sélectionner un revêtement de sol extérieur, mais les principaux d’entre eux sont :

  • la résistance du matériau ;
  • la capacité d’adhérence ;
  • l’esthétique ;
  • la facilité d’entretien ;
  • le respect de l’environnement ;
  • les contraintes de mise en œuvre ;
  • le prix au mètre carré et le coût de la main-d'œuvre.

Critères spécifiques selon la zone à aménager :

Terrasse

Une terrasse a vocation à être un lieu de convivialité où vous souhaiterez, sans aucun doute, recevoir vos proches pour partager repas et apéritifs. C’est pourquoi le critère de l’entretien sera primordial pour cet espace. 

En effet, le revêtement d’une terrasse doit être facile à nettoyer en raison des multiples possibilités de taches, par des liquides ou des aliments gras. 

Si la terrasse est surélevée ou sur un terrain pentu, il faut également s’assurer qu’elle pourra supporter un poids conséquent et être parfaitement stabilisée.

Plage de piscine

Pour une plage de piscine, un revêtement de sol se doit d’être perméable et non glissant. Une résistance élevée aux produits d’entretien est bien entendu indispensable. L’eau d’une piscine est généralement traitée au chlore ou au brome et il serait dommage que cela crée des auréoles blanches sur votre tout nouveau revêtement.

piscine maison

Entrée de garage

Vous vous en doutez, un revêtement de sol destiné à une allée de garage ou à une place de parking aura besoin d’être carrossable. Autrement dit, il faut qu’il résiste à l’arrachement et ne s’abîme pas excessivement aux passages de véhicules. 

La perméabilité du revêtement est importante aussi, car cela diminue l’apparition de grandes flaques d’eau par temps de pluie. Ainsi, selon la pente, vous pourriez même vous contenter d’installer une rigole, plutôt que de devoir créer un vrai caniveau pour l’écoulement des eaux

Nous vous conseillons également de privilégier un revêtement de sol aux tons foncés, sur lequel les traces éventuelles de pneus se verront moins et afin de préserver l’esthétisme du revêtement sur le long terme.

Dimensions garage pour une voiture

Allées de jardin

Pour les allées de jardin, vous serez nécessairement influencé par la configuration de votre terrain. Avec un fort dénivelé, les escaliers peuvent s’imposer et certains matériaux, comme le bois ou la pierre, seront plus adaptés que d’autres. 

Du gravier, des pas japonais ou un paillis pourront constituer des solutions économiques et exigeant moins d’entretien, si vous avez envie de créer de nombreuses allées. 

L’idée générale sera de trouver un équilibre entre entretien, esthétisme et confort pour vous déplacer sur votre propriété.

petit jardin aménagement

Balcon

Pour un balcon, le choix du revêtement de sol sera fortement influencé par la charge maximale de votre balcon. Mieux vaut privilégier les revêtements légers

Selon son orientation, vous aurez aussi tout intérêt à sélectionner un revêtement qui ne chauffe pas trop par temps ensoleillé. Un balcon ombragé, au contraire, aura besoin d’un revêtement qui ne craint pas l’humidité et peu sujet aux moisissures.

rénovation et décoration balcon extérieur

1. Le bois : le naturel avant tout

Lorsque l’on parle de matériaux écologiques, le bois est incontournable. C’est en effet un produit qui reste naturel, même s’il fait l’objet de traitements. 

Si vous optez pour ce revêtement, vous aurez le choix entre de nombreuses essences de bois, avec des propriétés et des tons variés. De plus, c’est un matériau abordable si l’on sélectionne un bois européen, le bois exotique étant souvent plus onéreux. Comptez entre 20 € et 130 € HT du mètre carré hors pose et entre 50 € et 180 € HT du mètre carré avec pose.

Ce matériau est préconisé pour les terrasses en pente et exposées plein sud, les balcons et les plages de piscine (pour le bois exotique). Lames de bois et caillebotis, sur lambourdes, plots ou pilotis seront parfaits pour votre extérieur. 

Le bois nécessite néanmoins un entretien régulier (lavage à l’eau et au savon noir), ainsi qu’un entretien annuel plus approfondi au minimum : huilage, dégrisage et lasurage selon l’essence. Pour le traitement et la protection du bois, choisissez des produits naturels de préférence.

Enfin, cela va sans dire, afin de vous assurer que votre revêtement soit le plus écologique possible, privilégiez les essences de bois locales et certifiées (normes PEFC et FSC).

2. Bois composite, matériau écologique et durable

Alternative au bois classique, le bois composite se présente sous les mêmes types de formats : caillebotis et lames de terrasse. Matériau robuste avec des propriétés mécaniques intéressantes, il est parfait pour les plages de piscine et les balcons. Sa légèreté et sa résistance aux produits chimiques (pour le traitement de l’eau d’un bassin par exemple), face aux insectes, aux taches et au gel en font effectivement un matériau de choix.

Quelles différences entre bois composite et bois classique ?

Le bois composite est constitué de fibres végétales (bois, chanvre, bambou, etc.), de résine plastique (PVC, PP et PE), d’une charge minérale et d’additifs (agents antifongiques, lubrifiants). Contrairement au bois classique, sa surface est homogène et ne présente pas de nœuds et de nervures, sa durée de vie est plus longue et son entretien plus aisé. De plus, il est généralement plus abordable (entre 10 € et 100 € HT du mètre carré).

Pictogramme Ampoule

Flash Astuces

Pour une terrasse ou un balcon très exposé au soleil, préférez le bois au bois composite, car ce dernier a tendance à emmagasiner la chaleur.

3. Le grès cérame : longévité garantie !

Dans le domaine des revêtements de sol extérieur, le grès cérame est le matériau le plus plébiscité pour un carrelage extérieur. Il peut se poser sur une dalle en béton ou sur un ancien carrelage et on le préconise pour sa grande durabilité, sa facilité d'entretien et son esthétisme

De plus, en ce qui concerne les dimensions, les coloris et les motifs, vous aurez l’embarras du choix. Il peut même imiter la pierre ou le bois. Entre 25 € et 120 € du mètre carré hors pose, le grès cérame peut parfois représenter un investissement de départ important, surtout avec le coût de la main-d’œuvre, mais il pourra durer toute une vie !

Il est préconisé pour les terrasses, les balcons et les plages de piscine. Le carrelage peut se révéler glissant donc pensez à bien vérifier sa résistance à la glissance afin de faire le bon choix. Pour une plage de piscine, on se réfère aux 3 groupes de résistance à la glissance, A, B et C. C correspondant à l’adhérence la plus forte. 

Pour des déplacements pieds secs ou chaussés, on parlera plutôt de 5 classes allant de R9 à R13. R11 est un minimum pour le carrelage d’une terrasse. 

Le carrelage est un matériau naturel dont la production peut être gourmande en énergie, nous vous conseillons donc de privilégier le carrelage écologique qui a un moindre impact environnemental. 

Enfin, pour vous assurer d’un bon écoulement des eaux et d’une pose dans les règles de l’art, envisagez de faire appel à un professionnel.

4. Pierre naturelle, le choix de l’élégance

La pierre naturelle se décline sous différentes versions pour les revêtements de sol extérieur. Le travertin est sans doute sa version la plus connue, mais la pierre reconstituée pourra se révéler plus intéressante en ce qui concerne le rapport qualité/prix (entre 40 € et 70 € du mètre carré). La pierre bleue a, quant à elle, un charme inégalé. 

Peu sensibles au soleil, les revêtements en pierre résistent particulièrement bien aux UV, sans changement de couleur au fil des années. Cependant, ils n’apprécient pas tous les produits de nettoyage, il faut donc bien se renseigner sur la meilleure façon de les laver. 

En cas d’utilisation près d’une piscine, veillez à prévoir des segments avec un revêtement antidérapant, la pierre peut se révéler glissante.

5. Du béton drainant

Mélange de granulats, de ciment et d’eau, le béton drainant ou poreux a l’avantage d’être perméable, c’est pourquoi il est plus écologique que le béton classique et surtout bien mieux adapté en extérieur. En effet, il évite d’importantes accumulations d’eau peu souhaitables. 

On le conseille donc essentiellement pour les allées de garage, car il est sensible aux produits de nettoyage et aux taches, donc bien moins approprié pour une terrasse ou une plage de piscine. Dans ces endroits, le béton drainant servira plutôt à la constitution d’une dalle destinée à porter un autre revêtement comme du carrelage. Comptez entre 55 € et 65 € par mètre carré (pose comprise) pour ce type de revêtement.

6. Du gravier écologique

Les graviers sont généralement réservés pour les allées de jardin et les entrées de garage. Leur principal avantage : un prix défiant toute concurrence. En effet, à partir de 15 € du mètre carré, vous pourrez étaler du gravier écologique vous-même. 

De plus, le gravier nécessite très peu d’entretien. Pour obtenir différents aspects et coloris, vous pourrez jouer sur les graviers végétaux (noyaux de fruits concassés) ou minéraux (gravillon marin par exemple). 

7. Un enrobé naturel et perméable

Un enrobé naturel doit avant tout être perméable

Ce qui l'autorise à jouer la carte de l’écologie ? Tout d’abord, il est produit à plus faible température donc sa fabrication nécessite moins d’énergie, mais le véritable enrobé écologique doit également être majoritairement conçu avec des matières premières végétales renouvelables ou recyclées. Il faut aussi vérifier qu’il ne génère pas de pollution. Un label Haute Qualité environnementale permettra de s’en assurer. 

Selon les produits, il coûte entre 30 € et 40 € du mètre carré et il est avant tout conseillé pour les entrées de garage. Veillez donc bien à ce qu’il soit carrossable.

8. Des pas japonais en ardoise

Les pas japonais sont parfaits pour créer des allées écologiques dans un jardin. En effet, entre chaque pas, la nature peut se déployer à son aise et cela permet au sol de mieux respirer. D'entretien facile, ils présentent parfois l’inconvénient de noircir avec le temps et c’est là qu’intervient l’ardoise. Elle est déjà sombre, donc aucun risque de ce côté-là, et si vous souhaitez allier résistance et élégance, elle sera idéale.

9. Un peu de Provence avec les tomettes

Quoi de plus naturel que les traditionnelles tomettes en terre cuite pour une terrasse ou les abords d’une piscine ? Résistantes au gel et aux intempéries, elles apporteront chaleur et convivialité à vos espaces extérieurs. Pour éviter qu’elles ne s’abîment, pensez au vinaigre blanc et au bicarbonate de soute pour les nettoyer, l’huile de lin saura leur rendre leur éclat. Comme pour tout carrelage, nous vous conseillons vivement de faire appel à une entreprise pour la pose, car la mise en œuvre demande de la délicatesse et de l’expérience.

10. Des allées en paillis : le goût de la simplicité

Un enrobé naturel doit avant tout être perméable

Ce qui l'autorise à jouer la carte de l’écologie ? Tout d’abord, il est produit à plus faible température donc sa fabrication nécessite moins d’énergie, mais le véritable enrobé écologique doit également être majoritairement conçu avec des matières premières végétales renouvelables ou recyclées. Il faut aussi vérifier qu’il ne génère pas de pollution. Un label Haute Qualité environnementale permettra de s’en assurer. 

Selon les produits, il coûte entre 30 € et 40 € du mètre carré et il est avant tout conseillé pour les entrées de garage. Veillez donc bien à ce qu’il soit carrossable.