La surélévation est une technique de construction qui permet d'aménager un espace habitable sous le toit de votre habitation ou de lui ajouter un étage, sans modifier son emprise au sol.

Cette solution d'extension de maison est généralement privilégiée lorsque l'aménagement de combles est impossible ou que ce dernier n'offre pas de volume suffisamment confortable. On va alors rehausser la toiture pour obtenir une hauteur sous toit suffisante pour aménager un espace de vie. Ce type de travaux permet également d'améliorer l'isolation thermique et phonique de la maison.

Surélévation de maison : quel prix au m² envisager ?

Le coût au m² d'une surélévation de maison dépend essentiellement des éléments suivants :

  • la surface habitable à créer
  • les matériaux de construction utilisés pour surélever l'habitation
  • la typologie des pièces à aménager (chambres, salles d'eau, salle de jeu...)
  • l'état actuel des murs et de la toiture
  • les finitions souhaitées (revêtement des sols, des murs...).

Prix changement de pente

Prix non aménagé :
Entre 1 000 et 1 500 € / m² TTC
Prix avec aménagement :
Entre 1 500 et 2 500 € / m² TTC

Prix surélévation

Prix non aménagé :
Entre 1 500 et 2 500 € / m² TTC
Prix avec aménagement :
Entre 2 500 et 3 500 € / m² TTC
Coût d'une surélévation

Coûts estimés pour une surélévation de maison de 50 m²

Type de surélévation Coût surélévation 50 m² sans aménagement Coût surélévation 50 m² avec aménagement
Changement de pente entre 50 000 et 75 000 € TTC entre 75 000 et 125 000 € TTC
Surélévation complète entre 75 000 et 125 000 € TTC entre 125 000 et 175 000 € TTC
Envie de surélever votre maison ?
Obtenez une estimation maintenant

Pourquoi surélever sa maison ?

Voici quelques bonnes raisons d'envisager un projet de surélévation :

Créer de nouvelles pièces et agrandir sa maison

Surélever ou rehausser sa maison permet avant tout d'agrandir votre surface habitable en ajoutant de nouvelles pièces : bureau, chambre ou suite parentale, salle de bain, salle de jeux, salle de cinéma... Vous bénéficiez alors de nouveaux espaces de vie pour vous et votre famille, tout en augmentant la valeur de votre maison.

Aucun impact sur votre espace extérieur

Le principal atout d'une extension de maison par le toit est de n'avoir aucune incidence sur la surface de votre jardin, notamment si celui-ci n'est pas très grand. A l'inverse d'une extension de maison traditionnelle (horizontale), aucune construction ne vient réduire la surface de votre terrain.

Améliorer l'isolation de votre intérieur

Quand on sait que 25 à 30 % des déperditions de chaleur d'une maison proviennent du toit, rehausser sa maison constitue une excellente opportunité pour refaire l'isolation de votre toiture. Vous profiterez alors d'un étage supplémentaire, tout en améliorant le confort de votre foyer.

Pourquoi surelever sa maison ?

Surélévation sur une extension existante, par AR Design Studio

Surélévation ou rehaussement de maison : quel matériau utiliser ?

Pour surélever une habitation, les matériaux les plus courants sont : le béton, le béton cellulaire, le bois, et l'acier.

Si les qualités du béton ne sont plus à démontrer (solidité, durabilité...), l'utilisation de celui-ci en surélévation nécessite bien souvent le renforcement de la structure existante (fondations, murs porteurs...) du fait de son poids élevé.

Pour s'éviter de lourds travaux ou pour que les travaux soient réalisables, on opte généralement pour des matériaux plus légers :

Le bois

Très tendance, l’ossature bois est de plus en plus utilisée dans la réalisation de bâtiments surélevés. Elle présente, en effet, de nombreux avantages :

  • écologique : le bois subit peu de transformations avant d’être utilisable comme matériau de construction, est biodégradable, stocke les excédents de CO2, et offre d’excellentes performances thermiques
  • esthétique : de nombreux matériaux peuvent être utilisés pour habiller une ossature bois afin de créer une harmonie entre le bâtiment existant et la surélévation. On peut notamment utiliser un revêtement en bois ou en fibre de bois, en PVC, en zinc, ou encore en pierre.
  • abordable : une surélévation à ossature bois est généralement moins coûteuse à réaliser que son équivalent en béton. En revanche, le prix peut sensiblement augmenter en fonction du bardage ou du placage extérieur que vous choisirez pour habiller la structure.
  • délais de construction réduits : le recours au bois pour surélever une habitation permet d’économiser jusqu’à 50 % de temps de construction par rapport à des matériaux classiques. Préfabriqués en usine et légers, les éléments en bois se manipulent facilement et peuvent être assemblés en quelques jours sur le chantier.

Plus d'infos : Consultez notre guide sur la surélévation en bois

Surélévation de maison en ossature bois

Surélévation de maison en ossature bois - Krauss Architecture

Le béton cellulaire

Plus léger et plus performant que le béton traditionnel, le béton cellulaire s'avère néanmoins plus onéreux. Il possède des atouts non négligeables :

  • très bonnes performances en matière d’isolation, qui permettront de réaliser des économies d’énergie et donc de compenser le surcoût de ce matériau par rapport à un béton classique
  • construction facilitée : la légèreté du béton cellulaire le rend facilement manipulable, il peut également être facilement stocké, se découpe facilement et sa mise en œuvre peut être réalisée sans grue
  • sain : dénué de tout composé volatile organique, le béton cellulaire est un matériau n’émettant pas de pollution dans l’air de votre intérieur. Doté de micro-pores, ce matériau favorise la circulation de l’air entre l’intérieur et l’extérieur de votre habitation.

L’acier

Matériau de prédilection pour ceux qui souhaitent réaliser une surélévation avec de grandes baies vitrées, l'acier est un incontournable des surélévations modernes. Encore relativement cher, il présente des avantages indéniables :

  • robustesse : l’acier constitue un gage de durabilité pour la structure de votre future surélévation. Traité contre la corrosion, il devient insensible à l’humidité. De plus, il est particulièrement résistant aux vents forts.
  • écologique : recyclable à 100 % et impliquant peu de déchets sur le chantier, l’acier est un allié de choix pour ceux qui souhaitent minimiser l’impact de leur surélévation sur l’environnement.
  • design et polyvalence : sa finesse lui permet de concevoir de grandes surfaces vitrées et de se fondre plus facilement dans son environnement. Si vous souhaitez donner à votre surélévation un aspect plus traditionnel, sachez qu’il est possible d’habiller l’acier de multiples façons : bois, brique, PVC, zinc...
  • facilité de montage : tout comme l’ossature bois, les pièces d’acier sont prédécoupées en usine et leur assemblage s’effectue directement sur le chantier en un temps réduit. Son faible poids lui permet d’ailleurs d’être facilement transporté et manipulé.

Revers de la médaille : l’acier est un matériau peu performant en matière d’isolation thermique ou phonique. Il est donc indispensable d’investir dans une bonne isolation pour compenser ce défaut.

hint
Le saviez-vous ?

Surélever ou rehausser une maison nécessite de faire appel à des professionnels de confiance, ne serait-ce que pour s'assurer de la faisabilité technique du projet. Un architecte peut vous accompagner à chaque stade de votre projet, de l'étude de faisabilité à la coordination des artisans, en passant par la réalisation de plans et croquis, ainsi que la gestion des formalités administratives.

Quelle est la législation en vigueur pour une surélévation ?

Surélever une maison implique de se soumettre à certaines règles d'urbanisme :

  • Si l'habitation concernée par la surélévation se situe dans une zone soumise à une Plan Local d'Urbanisme (PLU) : vous devez déposer une demande de permis de construire en mairie si la superficie totale de la maison est accrue de plus de 40 m² ou qu'elle est portée à plus de 150 m² à l'issue des travaux (dans ce cas précis, la loi impose de faire appel à un architecte).
  • Si la maison se situe dans une commune non soumise à un PLU : vous devez effectuer une demande de permis de construire si la surélévation accroît la superficie totale de l'habitation de plus de 20 m².
  • Si la maison se trouve dans une zone protégée : votre projet de surélévation de maison devra être soumis à l'architecte des Bâtiments de France.
  • Si aucun des cas précédents ne vous concerne, vous n'aurez qu"une déclaration préalable de travaux à effectuer auprès de votre mairie.

Consultez également l'acte notarié lié à l'achat du terrain sur lequel se situe votre maison : celui-ci peut contenir des clauses empêchant les travaux de surélévation, notamment si vous habitez dans un lotissement.

Pour finir, n'oubliez pas de déclarer votre surélévation de maison auprès du service des impôts de votre commune, au plus tard 90 jours après la fin des travaux.

Législation sur la surélévation de maison
Combien coûtera votre surélévation ?

Bénéficiez des avantages de hemea : entreprises assurées et vérifiées, accompagnement personnalisé, pénalités de retard, contrôles de chantier...

Obtenez un devis en ligne

Quel type de surélévation pour rehausser sa maison ?

La surélévation ou le rehaussement de votre maison doit prendre en compte des contraintes liées notamment à la structure du bâti actuel. En effet, il n'est pas toujours possible de choisir la solution d'agrandissement que l'on souhaite, car celle-ci dépend de spécificités techniques telles que :

  • le matériau utilisé pour la structure ou l'ossature de votre maison (béton, bois, acier...)
  • le type de charpente en place
  • la pente du toit de la maison (classique, monopente, toit plat...)
  • la hauteur mesurée entre le plafond et la toiture
  • la région dans laquelle vous résidez.

Nous vous recommandons de faire appel à un architecte pour savoir quelle solution de rehaussement est la plus adaptée à votre maison et vous accompagner à chaque étape de votre projet.

Le tableau ci-dessous liste les différents types de surélévations possibles :

Comparatif des différents types de surélévation

Type de surélévation Descriptif Angle actuel pente de toit
Changement de pente Augmentation de l'angle actuel du toit et transformation des combles en espace habitable, sans modifier les murs soutenant la charpente Pente < 30°
Surélévation partielle Consiste à créer une pièce supplémentaire au-dessus d'une pièce existante (ex : un garage) en créant de nouveaux murs Pente < 30°
Surélévation complète
(Rehaussement de toiture)
Consiste à ajouter un ou plusieurs étages sur la totalité de la surface de l'habitation en créant de nouveaux murs Pente < 30°
Aménagement de combles Il s'agit d'aménager l'espace sous combles, s'ils disposent d'une hauteur sous plafond suffisante Pente > 30°
Vous souhaitez réaliser une surélévation de votre maison ?
Obtenez un prix maintenant

Surélévation de maison : les étapes à suivre

La surélévation d'une maison passe par différentes étapes, qui peuvent être légèrement modifiées en fonction du matériau utilisé pour la structure :

  1. Étude de faisabilité du projet, accompagné d'un professionnel du bâtiment (architecte, bureau d'études...)
  2. Réalisation des plans de la future surélévation
  3. Demande de permis de construire ou déclaration préalable de travaux auprès de la mairie
  4. Dépose de la toiture déjà en place : dépose des matériaux de couverture (tuiles, ardoises...), de la charpente, puis pose d'une bâche pour maintenir la maison au sec
  5. Création du plancher de la future surélévation : soit une dalle de béton est coulée, soit une nouveau plancher est posé.
  6. Ouverture d'une trémie dans la dalle ou le plancher pour la pose du futur escalier
  7. Rehausse des murs ou pose de panneaux muraux
  8. Pose de la toiture : pose d'une nouvelle charpente (ou remontage de l'ancienne) et de la couverture
  9. Installation des menuiseries extérieures (fenêtres, portes-fenêtres, velux...), de l'isolation, et de l'étanchéité à l'air
  10. Aménagement du nouvel espace : raccordement aux réseaux d'électricité, d'eau, et de chauffage, pose de l'escalier et des cloisons intérieures
  11. Finitions intérieures : pose des revêtements muraux et des sols, installation des équipements, décoration...
  12. Finitions extérieures : pose d'un bardage , d'un parement ou d'un enduit de façade.

Reportage sur un chantier de surélévation de toiture

Cette vidéo permet de mieux comprendre les principes d'une surélévation en cas de combles perdus (source : Velux France).

Crédit photo header : The Beckett House par Adam Knibb Architects

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.