Vous venez d’intégrer de nouveaux locaux professionnels ? Vos locaux actuels ont pris un coup de vieux ? Lorsque l’on emménage dans de nouveaux locaux (bureau, magasin, restaurant…) ou que l’installation remonte à plusieurs années, il est courant de vouloir réaliser des travaux d’aménagement ou de rénovation. En effet, votre local commercial est un des principaux vecteurs de l’image que reflète votre entreprise, cela vaut donc la peine de le rendre agréable et pratique, pour vos salariés comme pour vos clients.

Pourquoi aménager ou rénover ses locaux professionnels ?

Comme nous venons de le voir, vos locaux contribuent directement à l’image de l’entreprise que vous véhiculez auprès de vos salariés, vos clients ou vos patients. Afin de préserver cette image ou de l’améliorer, des travaux d’aménagement ou de rénovation peuvent être nécessaires, voire indispensables. D’autres raisons peuvent également amener un chef d’entreprise à vouloir réaliser des travaux :

  • adapter les locaux à son activité : lorsque l’on emménage dans un local professionnel ou un commerce ayant été utilisé pour une autre activité que celle prévue, il n’est pas rare de devoir revoir la configuration, la décoration et les équipements du local concerné
  • moderniser des locaux vieillissants : moquette usée, tapisserie passée, équipements anciens ou plus adaptés… Après de nombreuses années passées au sein de leurs locaux, certaines entreprises décident de refaire complètement la décoration intérieure pour améliorer le confort de leurs salariés ou clients
Pourquoi amenager ou renover des locaux professionnels ?
  • optimiser l’espace intérieur, la circulation ou l’isolation phonique : certains chefs d’entreprise n’hésitent pas à revoir complètement l’agencement de leurs locaux pour les rendre plus pratiques et agréables pour leurs clients ou salariés. 
  • mise aux normes du local commercial : en fonction de l’activité de l’entreprise, des travaux peuvent s’avérer nécessaires pour mettre le local soit en règle avec les normes d’accessibilité, de sécurité et d’hygiène en vigueur.
  • véhiculer une nouvelle image de marque : une entreprise peut être amenée à vouloir changer d’image ou de positionnement, ce qui peut avoir un impact important en matière de travaux d’aménagement : refonte de la déco, remplacement du mobilier, modification de cloisons, changement de certains équipements…
Vous souhaitez aménager un commerce ou des bureaux ?
Obtenez une estimation maintenant

Aménagement d’un local commercial : quels travaux effectuer ?

Pour rendre un local commercial agréable, il existe de nombreuses solutions en matière d’aménagement, d’agencement ou de décoration d’intérieur. Parmi les travaux les plus couramment réalisés au sein de boutiques ou commerces, on peut notamment citer :

  • la rénovation de la devanture : remplacement de la vitrine, rénovation ou changement de l’habillage de la façade (bois, alu, PVC…), installation d’une nouvelle enseigne… La devanture étant généralement le premier contact de votre enseigne avec vos clients, celle-ci ne doit pas être négligée.
  • le remplacement des revêtements de sol : si le type de sol choisi dépendra de l’activité, du positionnement de l’entreprise et de l’ambiance que l’on souhaite créer, il faudra dans tous les cas choisir un revêtement particulièrement résistant aux passages intensifs
  • la réfection des revêtements muraux et des plafonds : un soin particulier doit être apporté au choix et à la pose des revêtements muraux (peinture, papier peint, parement, lambris…), car ceux-ci font partie des éléments les plus visibles des clients ou du personnel
Travaux d'amenagement dans un local commercial ou une boutique
  • l’optimisation des éclairages : les luminaires jouent un rôle central dans l’ambiance d’un local commercial et le bien-être de ses clients. Ils doivent à la fois permettre de valoriser vos produits, souligner certains éléments décoratifs, sans pour autant perturber vos acheteurs.
  • l’optimisation de l’espace : si l’on doit prêter une attention particulière à l’espace dédié aux clients, qui doit leur permettre de circuler de façon fluide et d’accéder facilement aux différents articles à vendre, il ne faut pas oublier la zone consacrée au personnel. Celle-ci doit également être agencée de manière optimale, qu’il s’agisse d’un local de stockage, d’un espace de repos ou d’un bureau.
  • la mise aux normes du local : si vous prévoyez d’aménager un commerce d’alimentation (boucherie, poissonnerie, boulangerie…) ou un restaurant, les matériaux et équipements choisis doivent notamment répondre à des normes d’hygiène particulières. De même, comme nous allons le voir dans la partie réglementation, tout commerce a également l’obligation de respecter des règles précises en matière de sécurité et d’accessibilité.

Si votre local professionnel est dédié à la création de bureaux ou d’un cabinet de profession libérale (médecin, avocat, notaire…), on s’attachera davantage à améliorer le confort de ses salariés, clients ou patients : adaptation de la décoration aux couleurs de l’entreprise ou aux codes de la profession, création d’un hall d’accueil ou d’une salle d’attente confortable et esthétique, optimisation de l’agencement (espaces dédiés au travail, salles de réunion, espace détente…), choix d’un mobilier et d’équipements appropriés, mise en place de solutions d’isolation phonique (revêtements de sol limitant la propagation du bruit, parois phoniques…), etc.

Quelle réglementation pour aménager un local commercial ?

La réglementation en matière d’aménagement de locaux commerciaux est particulièrement stricte, notamment si ces derniers sont amenés à accueillir des personnes extérieures. Quels que soient les travaux envisagés, il est donc indispensable de bien se renseigner sur la législation et les normes susceptibles de concerner votre commerce ou vos bureaux. 

Reglementation et normes pour amenager un local commercial ou des bureaux

Autorisations administratives : difficile d’y échapper

En fonction des travaux que vous souhaitez entreprendre dans vos locaux professionnels, certaines autorisations administratives devront être obtenues avant le démarrage du chantier :

Aménagement ou rénovation sans changement d’usage ou de destination

Si les travaux d’aménagement du local professionnel n’impliquent aucune modification de la structure du bâtiment, aucune demande d’autorisation préalable de travaux n’est requise.

Rénovation d'un local avec changement d’usage

Pour préserver l’offre de logements, le fait de convertir un logement en local commercial nécessite une autorisation de changement d’usage si le local en question est situé dans une commune de plus de 200 000 habitants.

Exception : si le local professionnel constitue également la résidence principale de l’occupant et que celui-ci ne reçoit chez lui ni clients ni marchandises.

Rénovation d'un local avec changement de destination

Le fait de modifier la destination d’un local (ex : transformation d’un logement en commerce, d’un local artisanal en bureaux...) nécessite d’obtenir une autorisation administrative, qui varie selon l’importance des travaux à réaliser :

  • permis de construire : si des travaux créant plus de 20 m² de surface de plancher (ou 40 m² en zone U d’un PLU) ou impliquant une intervention sur la structure du bâtiment sont réalisés lors du changement de destination
  • déclaration préalable de travaux : si des travaux de rénovation d’intérieur légers sont réalisés ou en l’absence de travaux au moment du changement de destination.
Renovation d'un local professionnel avec changement de destination

Réfection ou modification de la devanture d’un local commercial

Si vous prévoyez de rénover la devanture de votre local commercial, l'autorisation requise dépendra du type de travaux à effectuer et du bâtiment concerné :

  • si les travaux réalisés affectent l’aspect extérieur du bâtiment (remplacement des menuiseries, modification de la vitrine, création d’une ouverture…), une déclaration préalable doit être déposée en mairie
  • si l’immeuble est protégé ou classé, ou que la destination du local est modifiée, ou encore qu’une surface de plus de 20 m² est ajoutée, une demande de permis de construire doit être effectuée.
hint
Le saviez-vous ?

Pour vous accompagner dans votre projet d’aménagement, le recours à un architecte d’intérieur est bien souvent la solution la plus judicieuse : celui-ci vous assiste dès la conception de votre projet, prend en compte les normes liées à votre activité, vous assiste dans les démarches administratives, les choix techniques et esthétiques, coordonne les entrepreneurs en charge des travaux, et reste à vos côtés jusqu’à la fin du chantier.

Faites appel à nos architectes d'intérieur labellisés

Établissement recevant du public (ERP) : de nombreuses règles à respecter

Les établissement recevant du public (ERP) sont des locaux professionnels ouverts aux personnes extérieures (en dehors du personnel de l’entreprise). De très nombreux locaux sont donc considérés comme tels : bureaux recevant des clients, cabinets médicaux, hôpitaux, cafés, hôtels, restaurants, magasins, salles de spectacles, salles de sport, bibliothèques, crèches, maisons de retraite, centres pour personnes handicapées...

En fonction de la capacité d’accueil du bâtiment et de l’activité exercée par l’ERP, ces derniers doivent respecter des règles d’accessibilité et de sécurité spécifiques.

En matière d’accessibilité, l’ERP doit se conformer à des règles concernant :

  • les chemins d’accès depuis l’extérieur
  • les parkings
  • l’entrée et l’accueil au sein du bâtiment
  • la circulation à l’intérieur du bâtiment (couloirs, ascenseurs…)
  • les sanitaires et espaces intérieurs pouvant recevoir du public
  • les revêtements de sol et parois
  • les portes, sas intérieurs et sorties
  • les meubles et équipements intérieurs et extérieurs.

Pour ce qui est de la sécurité, le bâtiment concerné doit notamment :

  • permettre l’évacuation rapide et sécurisée des occupants
  • être conçu à l’aide de matériaux de construction présentant une bonne résistance au feu
  • être doté d’un éclairage électrique
  • posséder des ascenseurs, installations de gaz, d’électricité, de chauffage et de ventilation sécurisés et en bon état de fonctionnement
  • être doté de dispositifs anti-incendies adaptés à sa taille et aux risques potentiels
  • être pourvu d’un plan d’évacuation des locaux et d’une liste des consignes de sécurité à chaque étage relié par un escalier.

Plus d'infos : Dossier sur les établissements recevant du public (Service Public)

Estimez le montant de l'aménagement de vos locaux
Obtenez un prix maintenant

Coût d’aménagement d’un local commercial ou de bureaux

Le prix au m² à envisager pour l’aménagement d’un local commercial ou de bureaux varie de 500 à 2 500 € / m² en moyenne. Pour une vision plus précise des tarifs, il convient de distinguer les prix de rénovation ou d’aménagement en fonction de la destination du local concerné :

  • bureaux : 500 à 1 000 € / m²
  • aménagement d’une vitrine : 1 000 à 8 000 €
  • boutique : 1 000 à 2 000 € / m²
  • commerce haut de gamme : 2 000 à 3 000 € / m²
  • restaurant : 1 500 à 2 500 € / m²
  • hôtel : 5 000 à 15 000 € / chambre.

Le montant des travaux comprend généralement la réfection de la devanture (si applicable), des sols, des revêtements muraux, de la plomberie, de l'électricité, de l'éclairage, du système de chauffage / climatisation, et la modification de certaines cloisons. Il faut ajouter aux tarifs indiqués les frais liés à l’intervention d’un bureau d’études ou d’un architecte d’intérieur.

Prix d'un amenagement de bureaux ou de locaux commerciaux

Le coût d’un aménagement de bureaux ou de commerce dépend principalement des éléments suivants :

  • l’état des locaux : des locaux vétustes ou mal entretenus coûteront forcément plus cher à remettre à neuf que des locaux récents ou en bon état
  • la surface à aménager : plus la superficie à rénover est importante, plus les coûts de rénovation seront élevés
  • la complexité des travaux à réaliser : des travaux lourds impliquant une intervention sur la structure du bâtiment auront un impact conséquent sur la facture finale
  • la qualité des matériaux et équipements choisis : privilégier des matériaux et équipements haut de gamme sera plus onéreux que de se contenter d’équipements standard
  • les contraintes techniques et administratives : la mise aux normes de locaux commerciaux peut occasionner des frais non négligeables.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.