Comment avoir une meilleure communication sur un chantier ?

Une stratégie de communication sur les chantiers est essentielle : elle permet de garantir le bon déroulé des travaux, mais aussi de respecter ses délais de livraison. De plus, un chantier doit s’intégrer dans son environnement et cohabiter efficacement avec les personnes alentour et les intervenants. La communication sur un chantier passe donc par une bonne information : rien ne peut remplacer l’efficacité d’une communication constante et partagée avec l’ensemble des personnes impliquées sur un chantier de construction. Nous vous expliquons comment optimiser la diffusion de votre message de communication sur les chantiers.

chantier construction maison
chantier construction maison

Comment mettre en avant un chantier ? Les deux types de communication en BTP

La communication sur un chantier peut être intérieure ou extérieure, c’est-à-dire qu’elle peut s’adresser aux riverains comme aux ouvriers et autres intervenants. Il convient de tenir compte de ces deux aspects pour optimiser l’efficacité de sa communication en BTP.

La communication interne

La communication interne sur un chantier permet de maintenir une bonne relation entre tous les acteurs présents sur le lieu des travaux. Elle facilite la vie sur un chantier entre les décideurs et les ouvriers. Une bonne stratégie de communication permet notamment de simplifier les déplacements sur le terrain, ce qui diminue par conséquent les risques d’accidents du travail. 

Sur un chantier du bâtiment, le maître d’œuvre ou l’architecte a la charge de coordonner des dizaines de sous-traitants (et encore plus d’employés). Une mauvaise communication sur un chantier peut faire prendre du retard, et donc coûter cher dans le budget alloué au chantier, sans parler des tensions qui peuvent apparaître entre les différents corps de métier

En transférant les bons messages aux bonnes personnes aux bons moments, vous optimisez l’organisation et le contrôle des ressources matérielles et humaines disponibles. Vous pouvez par exemple :

  • organiser des réunions de services ; 
  • rédiger une brochure qui résume vos objectifs du chantier et le rôle de chaque acteur ;
  • mettre en place de la signalétique (sortie, entrée, toilettes, poubelles, salle de pause, etc.)  ;
  • proposer une boîte à idée et/ou à recommandation pour écouter les besoins des intervenants.
Communauté d'artisans BTP Club Pro hemea

La communication externe

Les chantiers peuvent être synonymes de conflits avec les riverains ou les habitants du quartier. Vous devez commencer par prévenir le voisinage et leur expliquer grâce à des bâches explicatives ou de la vitrophanie adhésive sur les surfaces en verre. Plus vous expliquez la démarche derrière les travaux, plus les personnes alentour comprendront. En intégrant le public à votre chantier et en lui racontant une histoire depuis la naissance de votre projet jusqu’à son évolution, vous le sensibilisez.

De plus, ces emplacements peuvent servir de publicités : la communication sur un chantier peut tout à fait être rentable. Dans votre activité, vous êtes amenés à utiliser des grilles, échafaudages et  palissades. Pourquoi ne pas les utiliser à votre avantage et en tirer profit ? Utilisez vos supports de communication pour publier des annonces événementielles, promouvoir les offres de vos partenaires ou simplement être payé pour diffuser des publicités.

Sans compter que de nos jours, il existe des technologies permettant de jouer avec les trompe-l’œil pour imprimer l’image du bâtiment et cacher les travaux (bâches sur palissades de chantier ou sur les barrières). N’hésitez pas également à utiliser l’impression numérique pour annoncer un futur projet. 

Comment peut-on améliorer la communication dans un chantier de bâtiment ?

La communication sur un chantier est donc primordiale. Comment l’améliorer efficacement sans passer par la case des réunions interminables ? Nous vous donnons 4 conseils pour réussir votre communication professionnelle.

1. Définir des rôles et un process pour le chantier

logiciel devis factures notification push

La première étape consiste à appréhender le chantier dans sa totalité et à identifier tous les acteurs devant intervenir (à un moment ou à un autre) sur le lieu des travaux. Posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est le rôle joué par chaque membre de l’équipe ?
  • Qui sont les entreprises sous-traitantes et comment fonctionnent-elles ? 
  • À quel moment du chantier va devoir intervenir chaque personne ? 
  • Qui communique avec qui et sur quel sujet ? 

Pour améliorer votre gestion de projets et votre communication sur un chantier, servez-vous de tous les canaux à votre portée (téléphone, tablette, SMS, email, etc.). Évitez au maximum de diluer l’information ou de communiquer de façon asynchrone. Vous perdriez du temps.

À la place, définissez avec précision les moyens de communication utilisés et l’accessibilité à l’information partagée. Vous pouvez notamment vous servir d’outils de collaboration pour planifier l’intervention de tous les corps de métier, gérer les imprévus, partager les documents et suivre l’avancée du chantier.

Une communication sur un chantier se doit d’être fluide et collaborative : les informations doivent s’échanger rapidement, vers les bons interlocuteurs, afin de respecter les délais et résoudre les problèmes rapidement.

2. Instaurer un climat de confiance et de transparence 

Équipe hemea archi / customer care

La culture du secret était très répandue auparavant : il était presque normal que tous les intervenants d’un chantier ne soient pas informés d’un changement sur le planning et qu’ils le découvrent le jour J. Le problème, c’est que cela crée de la confusion. 

Une communication sur un chantier réussie doit être transparente : elle doit être source de confiance et d’efficacité. Encouragez les échanges réguliers plutôt que les réunions longues et indigestes : un échange continu sur l’état du chantier est bien plus performant. Prenez le temps d’écouter les retours des sous-traitants et de résoudre les obstacles immédiatement.

Pour plus de réactivité dans vos échanges, vous pouvez utiliser un logiciel de suivi de chantier. Il permet de coordonner ses travaux à l’appui de photos, annotations, schémas, plans, modifications etc. Tous les documents sont accessibles par l’équipe et mis à jour régulièrement pour 100 % de transparence.

3. Faciliter les échanges entre vos collaborateurs

Équipe hemea

Une visite de chantier exige de contrôler la conformité des travaux avec justement les conducteurs de travaux. Pointer une non-conformité avec un simple coup de fil téléphonique ne suffit pas : il faut expliquer ce qui ne correspondant pas aux consignes du plan aux ouvriers en charge de réparer la malfaçon. Ils n’avaient peut-être pas reçu le plan à jour ou sont intervenus au mauvais endroit ?

Une communication sur un chantier de travail exige formuler des messages constructifs et détaillés pour chaque intervention nécessaire. Il ne suffit pas de constater verbalement les choses : vous devez aussi en conserver une trace écrite pour éviter les litiges.

Non seulement vous gagnez en efficacité, mais vous réduisez également le risque d’erreurs plus tard. Vous guidez les membres de votre équipe avec plus de clarté : or, la clarté est un facteur de performance, de motivation et de satisfaction !

4. Bien penser à finaliser la démarche de communication

logiciel devis btp batiment facturation ipad hemea

Enfin, une fois que le chantier est terminé, vous pensez peut-être que votre rôle de communicant l’est aussi. Détrompez-vous : pour préparer le retour des riverains, vous pouvez leur envoyer une lettre de remerciement avec un formulaire d'évaluation. Les habitants du quartier pourront donner leurs avis, qui seront ensuite étudiés par le coordinateur environnemental.

Une communication sur un chantier n’est pas fixe : c’est une variable en évolution et en amélioration constante. Pour les grands projets, vous pouvez clôturer sur une analyse des mesures environnementales mises en œuvre sur le chantier. Le résultat du bilan environnemental du chantier est alors envoyé aux entreprises et travailleurs qui sont intervenus lors d'une réunion de clôture, par affichage ou par courrier.

Comment organiser la communication sur un chantier de construction ?

Selon le public visé, la phase du chantier (avant/pendant/après) et l’ampleur du projet, les vecteurs de communication utilisés varient.

Pour les riverains

Pour les riverains, la communication sur le chantier peut prendre les formes suivantes :

  • Pour les petits projets (< 1000 m²) : une lettre d'information avant le début du chantier précisant son contexte, les nuisances possibles (horaires de chantier), la personne à contacter en cas de questions ou de contestation, avec une lettre à la fin des travaux pour les remercier de leur patience.
  • Pour les projets moyens (entre 1000 et 5000 m²) : un affichage sur le point de contact pour les questions et plaintes en bordure de site (sur un panneau ou des affiches), avec en contact le coordinateur environnemental.
  • Pour les grands projets (> 5000 m²) : informer souvent les riverains sur l’avancée du chantier grâce à des affiches ou des courriers, voire organiser une séance d'information avant le début des travaux pour discuter avec le voisinage (réunion à potentiellement renouveler en cas de nouvelles nuisances).

Pour les intervenants du chantier

Les intervenants du chantier (entreprises, ouvriers, sous-traitants) doivent également être informés des mesures prises sur le chantier, via les moyens suivants :

  • Pour les petits projets (< 1000 m²) : une distribution de brochure d'information sur le contexte du projet et les démarches à appliquer en termes de sécurité (signalisation et signalétique) et d’environnement (bruits, poussières, protection du sol, eau), avec des affiches sur les containers de tri. Une matinée de sensibilisation peut être organisée lors de la  première semaine des travaux.
  • Pour les projets moyens (entre 1000 et 5000 m²) : la rédaction d’un plan de circulation pour signaler clairement l'entrée du site pour les livreurs et les visiteurs, l’aménagement d’un accès pour les personnes à mobilité réduite et communication des coordonnées du coordinateur environnemental.
  • Pour les grands projets (> 5000 m²) : une réunion de sensibilisation des travailleurs avec les modes opératoires et la mise en œuvre d'actions de réduction des nuisances, la communication sur le chantier des documents indispensables (contrat, cahier des charges, charte environnementale, etc.) et organisation de réunions avec une périodicité mensuelle selon les besoins.

Découvrez l'accompagnement sur-mesure des professionnels du bâtiment :

Les profils en charge de la bonne communication sur un chantier

Un maître d’ouvrage doit être accompagné tout au long du chantier. Il est responsable de toutes les composantes de la structure support du chantier. Ici, il ne s’agit pas de hiérarchiser les rôles, mais plutôt de tenir compter des spécificités de chaque métier pour en saisir les complémentarités et convergences.

La communication sur un chantier sera donc assurée par

  • Le coordonnateur SPS : de la conception du projet à sa finalisation, il évalue les risques pour le chantier et les analyse pour élaborer le plan général de coordination de sécurité et de protection de la santé (PGCSPS) et constituer le dossier d'intervention ultérieure.
  • Le contrôleur technique : il veille à la solidité des ouvrages, des éléments d’équipement et du respect des conditions de sécurité des personnes. Il prévient les aléas techniques susceptibles d’être rencontrés sur le chantier et intervient à la demande du maître de l’ouvrage sur les problèmes d’ordre technique.
  • Le coordinateur Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC) : il s’occupe de la liaison et la coordination entre le maître d’œuvre, les entreprises, le bureau de contrôle et l’ensemble des intervenants. Il s’occupe de rédiger le calendrier d’exécution et coordonne l’avancement des travaux afin de respecter le délai général pour la livraison de l’ouvrage.

Bâche de chantier : quelle réglementation ? 

Installer une bâche est un moyen de communication sur un chantier assez efficace et original, mais elle doit répondre aux conditions émises par le Ministère de l’urbanisme. Voici les règles à respecter :

  • la bâche doit être positionnée à plus de 50 cm du sol ;
  • la bâche doit être fixée sur une toiture ou une terrasse ;
  • la bâche ne doit pas être visible d’une quelconque autoroute hors agglomération (plus de 10 000 habitants) ;
  • l’étendue de la publicité sur la bâche ne dépasse pas 50 % de sa surface ;
  • la bâche doit être située à plus de 10 m de la baie d’un bâtiment voisin ;
  • la bâche ne dépasse pas plus de 50 cm de l’échafaudage sur lequel il est fixé.

Il faut également avoir l’autorisation du maire avant d’installer une bâche de communication et il faut remplir une déclaration préalable des travaux (nature et durée). Les caractéristiques de la bâche installée doivent être déposées en annexe de cette déclaration à la mairie. Si vous n’obtenez aucune réponse après 2 mois, le chantier peut commencer : le silence signifie ici l’acceptation.

Communication sur un chantier : ce qu’il faut retenir

La communication sur un chantier permet donc de booster la performance des ouvriers et sous-traitants, de rassurer et sensibiliser les riverains et d’éviter les accidents. À la clé : des délais respectés pour une meilleure maîtrise des coûts. Vous désirez être accompagné pour votre communication interne comme externe ? hemea vous conseille et vous aide à vous procurer de la signalétique au meilleur prix. Notre accompagnement sur-mesure s’étend depuis la conception de vos projets jusqu’à leur finition. Contactez-nous pour discuter de vos besoins en communication !