Le toit d’une maison est soumis en permanence aux intempéries et à la pollution, ainsi qu’à l’usure qui en découle. La rénovation de toiture permet de réparer les dégâts causés par ces agressions, tout en améliorant l’étanchéité, l’esthétique, et la solidité du bâtiment. Votre toiture a-t-elle besoin d’être rénovée ? Combien cela va-t-il vous coûter ? Quelle est la réglementation à respecter ?... Nous allons tenter de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la rénovation de toiture !

Pourquoi rénover sa toiture ?

Pour que votre toiture protège durablement l’intérieur de votre foyer, il est essentiel de procéder régulièrement à son entretien et à sa rénovation.

Différentes situations peuvent être à l’origine d’une réfection de toiture :

Votre toiture est endommagée

Année après année, votre toiture est exposée aux aléas du climat, qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur son étanchéité, son isolation et sa solidité. Tuiles fissurées, cassées ou arrachées, ardoises qui se détachent… Ces dommages peuvent entraîner des infiltrations d’eau, qui peuvent elles-mêmes mener à des dégâts sur les plafonds, les murs ou les sols, avec l’apparition de fissures, d’odeurs désagréables, et une atteinte à la solidité de la structure et à l’isolation de la maison.

Présence de mousse ou de champignons

Si certains propriétaires s’accommodent de la présence de mousse, algues, lichens ou champignons, pour entretenir le côté champêtre de leur maison, sachez que ces parasites finissent par fragiliser la toiture de la maison. En effet, leur présence est le signe d’une couverture poreuse, qui n’assure donc plus correctement son rôle d’étanchéité. Et lorsque les tuiles atteignent un niveau trop élevé de porosité, l’eau qu’elles retiennent peut geler et provoquer leur fissuration, entraînant alors des fuites d’eau avec les conséquences évoquées précédemment.

Aménagement de combles ou surélévation

Un projet d’aménagement de combles ou de surélévation de votre maison est généralement l’occasion parfaite pour refaire sa toiture, et bénéficier ainsi d’une meilleure isolation et des économies d’énergie qui en découlent.

Refection du toit pour amenager les combles

Pensez à vérifier régulièrement l'état de votre charpente ! On oublie parfois que la charpente est un élément central de la maison : elle permet non seulement de supporter la couverture du toit, mais aussi de préserver l'équilibre et la solidité de la structure. Si vous remarquez que certaines poutres sont abîmées, s'effritent, ou commencent à se fissurer, consultez rapidement un charpentier ou une entreprise générale.

Bien entendu, il est tout à fait possible de rénover sa toiture pour des raisons esthétiques ! Imaginez que vous réalisez un ravalement de façade. Pour préserver l’harmonie architecturale de votre maison, il serait dommage de ne pas en profiter pour redonner une seconde jeunesse à votre toiture !

De manière générale, la visite d’un couvreur ou d’une entreprise générale de bâtiment est vivement conseillée si votre toiture n’a subi aucune rénovation durant les 10 dernières années. Celui-ci procédera à une étude complète de votre toit et vous indiquera les éventuels travaux à réaliser.

Vous souhaitez rénover votre maison ?
Obtenez une estimation maintenant

Prix moyen au m² pour refaire une toiture

Le prix au m² d’une rénovation de toiture peut varier de 30 à 350 € / m² en fonction des travaux à réaliser. Plusieurs facteurs peuvent influencer le tarif d’une réfection d’un toit : la surface à rénover, l’état de la couverture, le type de toit, l’état de la charpente, ou encore les matériaux de couverture et d’isolation utilisés. Il existe 3 principaux types de rénovation de toiture :

Entretien et réparation de toiture

Entre 30 et 80 € / m²

Remplacement de quelques tuiles ou ardoises
Nettoyage de la toiture à haute pression
Traitement anti-mousse
Protection hydrofuge
Nettoyage des gouttières

Remplacement partiel de la toiture

Entre 80 et 120 € / m²

Renforcement ou traitement éventuel de la charpente
Retrait de la partie du toit en mauvais état
Fixation des lattes et bardeaux
Pose d'un écran de sous-toiture
Pose de la couverture

Changement complet de la couverture

Entre 120 et 350 € / m²

Dépose de la toiture existante
Isolation et étanchéité
Pose d'une nouvelle couverture
Installation du faîtage et des rives
Pose des gouttières et descentes

Frais de réfection de la charpente

Lorsque la charpente est trop abîmée ou n'est plus suffisamment solide pour supporter le poids d'une nouvelle couverture, il est parfois nécessaire de procéder à son remplacement complet. Une telle opération peut coûter de 80 à 150 € / m² supplémentaires en fonction du type de charpente à mettre en place.

Plus d'infos : Consultez un exemple de devis pour la rénovation d'une toiture de 100 m²

Étapes d'une rénovation complète de toiture

La rénovation d'un toit de maison se déroule en suivant certaines étapes :

1. Diagnostic complet du toit

Avant d’entamer la rénovation d’un toit, il est nécessaire de vérifier l’état de la toiture existante. Le couvreur ou l’entreprise générale va notamment s'attarder sur les points suivants :

  • l’état de la charpente : est-elle suffisamment solide et en bon état pour supporter la pose d’une nouvelle couverture ? faut-il la remplacer par une nouvelle ?
  • l’état de la couverture : quels sont les éléments à changer ? quels sont ceux que l’on peut récupérer ?
  • l’état de la zinguerie : les gouttières sont-elles en bon état, bien conçues et de taille adéquate ?

Il faudra également faire appel à un diagnostiqueur pour évaluer la présence ou non d’amiante, d’insectes xylophages, et de vérifier la qualité de l’isolation de votre toit.

Diagnostic de la toiture avant travaux de refection

2. Dépose de la toiture existante

Lors de cette étape, le couvreur extrait l’intégralité des éléments de couverture situés sur la toiture. La charpente étant désormais à nu, une bâche de protection est installée sur l’ensemble du toit pour éviter que l’eau ne pénètre à l’intérieur de la maison en cas de pluie. Tous les matériaux pouvant être récupérés sont stockés dans un endroit protégé des intempéries.

En fonction de l’état de la charpente, il peut être nécessaire de remplacer ou renforcer certains des éléments qui la constituent. Si la présence d’insectes xylophages a été détectée lors du diagnostic, une vérification approfondie doit être réalisée et la charpente doit être traitée.

3. Pose des éléments d’étanchéité et de l’isolation

On va fixer sur la charpente des panneaux en fibre de bois (platelage), au-dessus desquels sera posé un pare-vapeur, dont le rôle va être de protéger le matériau isolant de la vapeur d’eau issue de l’intérieur de l’habitation. Si l'on procède à une isolation par l'extérieur (technique du sarking) : au-dessus du pare-vapeur sera posé un isolant (laine de verre, laine de roche, polystyrène expansé, laine de mouton…), qui sera lui-même recouvert d’un écran de sous-toiture (écran HPV, membrane bitumée…) pour limiter les risques d’infiltration d’eau ou de poussière, tout en permettant la ventilation du toit.

Plus d'infos : Consultez notre guide sur l'isolation du toit et des combles

Pose de l'isolation extérieure et de l'étanchéité lors d'une rénovation de toit

4. Pose des contre-liteaux, des liteaux et de la couverture

Des lattes en bois vont être installées perpendiculairement les unes par rapport aux autres au-dessus de l’écran de sous-toiture pour fixer l’isolant. On va ensuite pouvoir procéder à la pose d’une nouvelle couverture (tuiles, ardoises, zinc…) ou la remise en place de l’ancienne couverture, ou encore un mélange de matériaux anciens et neufs. Une attention particulière devra être portée aux raccords qui garantissent l’étanchéité sur le pourtour des fenêtres de toit ou de la cheminée.

5. Installation des points de scellement

Une fois la couverture posée, on va pouvoir s’attaquer à la pose des points de scellement :

  • le faîtage : situé au sommet de la toiture, il assure la jonction entre les deux versants de la toiture. Il contribue également à l’étanchéité et la ventilation de la couverture.
  • les rives : il s’agit des extrémités de la toiture côté pignon, qui permettent de sceller la toiture sur la charpente et contribuent également à son étanchéité.
  • les noues : situées à l’intersection de deux pans de toit, elles forment un angle rentrant et permettent d’acheminer l’eau de pluie vers les gouttières.
Pose du faîtage, des rives de toit, et des noues dans le cadre d'une rénovation de toiture

6. Pose du système d’évacuation des eaux de pluie

La dernière étape d’une rénovation de toiture consiste à mettre en place le système d’évacuation des eaux pluviales. On va installer des gouttières au pied de chaque versant du toit et des descentes murales au niveau des angles des façades. Les descentes seront ensuite raccordées au caniveau par l’intermédiaire de caissons appelés regards. Les regards permettent de vérifier l’état des évacuations et de les entretenir.

Estimez le coût de vos travaux de rénovation

Bénéficiez des avantages de hemea : entreprises assurées et vérifiées, accompagnement sur-mesure, pénalités de retard...

Obtenez un devis en ligne

Quelles sont les règles à respecter pour rénover sa toiture ?

La réfection d'une toiture ne s'improvise pas ! Comme la plupart des travaux de rénovation, celle-ci peut être soumise à l'obtention d'autorisations administratives et doit respecter un certain nombre d'exigences légales.

Rénovation de toiture : déclaration préalable ou permis de construire ?

La rénovation d’une toiture n’est pas systématiquement soumise à l’obtention d’une autorisation d’urbanisme. 

En effet, si vous prévoyez de réaliser des travaux d’entretien ou de réparation sur votre toiture, ceux-ci ne seront soumis à aucune autorisation s’ils n’entraînent aucune modification de l’aspect extérieur de l’habitation. Autrement dit, dès lors que vous remplacez votre toit à l’identique, aucune autorisation n’est normalement nécessaire.

Toutefois, la réfection de votre toiture requiert une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire dans les cas suivants :

Une déclaration préalable de travaux est nécessaire pour :

  • la création d’une ouverture dans le toit (en vue de la création d’un velux, par exemple)
  • le remplacement d’une fenêtre de toit par un modèle différent
  • le remplacement des volets d’une fenêtre de toit (matériau, couleur, ou forme)
  • le remplacement du type de couverture
  • la pose d’une cheminée, d’une antenne, ou de panneaux solaires
  • la modification de charpente en utilisant le même matériau que celui d’origine et sans changement de pente
  • la création d’une surface de plancher comprise entre 5 et 20 m² (entre 5 et 40 m², si votre commune est soumise à un PLU - Plan local d'urbanisme)
Autorisations d'urbanisme pour une renovation de toiture

Un permis de construire est obligatoire pour :

  • la modification de charpente entraînant une modification de l’inclinaison du toit et/ou un changement du matériau utilisé à l’origine
  • tout logement situé en secteur sauvegardé
  • toute modification du toit ayant un impact sur la structure de la maison ou sur la façade
  • la création d’une surface de plancher de plus de 20 m² (plus de 40 m² en zone couverte par un PLU), notamment dans le cadre d’un aménagement de combles ou d’une surélévation de maison.
hint
Le saviez-vous ?

Pour vous accompagner dans la conception de votre projet, les démarches légales et le suivi de vos travaux, pensez à faire appel à un architecte. Celui-ci s'assurera de la faisabilité de votre projet et vous fera gagner un temps précieux.

Quelles contraintes légales pour la rénovation d'un toit ?

Tout d'abord, le PLU de votre commune peut imposer certaines contraintes liées à l’aspect extérieur de la toiture : utilisation de matériaux spécifiques pour la couverture, couleur de la couverture, degré d’inclinaison du toit, dimensions des fenêtres...

Si la rénovation de la toiture est effectuée dans le cadre d'un aménagement de combles ou d'une surélévation, le recours à un architecte sera obligatoire dès lors que ces travaux portent la surface habitable de la maison au-delà de 150 m².

De plus, si le logement faisant l’objet d’une rénovation de toiture est situé en secteur protégé et implique une modification de l’aspect extérieur du bâtiment, le projet devra être validé par un Architecte des Bâtiments de France.

Enfin, sachez que vous avez l’obligation d’entreprendre des travaux d’isolation de votre toiture : 

  • si vous procédez au ravalement d’au moins 50 % d’un des murs de façade du bâtiment (pose d’un nouvel enduit ou d’un parement), ouvertures exclues
  • si vous rénovez au moins 50 % de la couverture de votre toit, ouvertures exclues.
Envie de rénover votre logement ?
Obtenez un prix maintenant

Rénovation d'une toiture : quelles sont les aides possibles ?

Seuls les travaux de réfection de toiture intégrant la rénovation de l’isolation et réalisés par des entreprises certifiées RGE (reconnu garant de l'environnement) peuvent prétendre aux aides de l'Etat et des collectivités locales. Ces subventions sont soumises à conditions et peuvent généralement être cumulées entre elles :

Gros oeuvre : en savoir plus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience optimale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.